Le test au monofilament  


La perte de la sensibilité superficielle va être diagnostiquée par le test du monofilament.  

C'est le moyen le plus simple et le mieux évalué de diagnostiquer chez les diabétiques une neuropathie
périphérique exposant à un risque de lésion ulcérée des pieds.  

Il évalue la sensation de toucher/pression au niveau des terminaisons nerveuses les plus importantes.  

Ce test permet à l'utilisateur d'identifier les zones de perception réduite de la pression.     




Le patient doit être confortablement installé et détendu, présentant la face plantaire de ses pieds à l'examinateur.  

Le monofilament doit être montré au patient, qui doit le toucher de sa main pour lui montrer que ce n'est pas douloureux. 

Le patient ne doit pas regarder quand l'examinateur applique le monofilament

Il doit signaler de lui-même quand il sent le filament sur son pied, sans avoir à l'interroger à chaque application.   

Le filament sera tenu perpendiculairement à la peau, l'extrémité devant toucher légèrement la peau jusqu'à ce que le filament se torde. 

La durée totale (approche, contact et retrait) doit être d'une seconde environ.  

Le praticien doit tester 3 sites sur chaque pied.  

La sensation de protection est conservée à chaque site si le patient répond correctement à deux des trois applications.  

Elle est absente si deux des trois réponses sont fausses : le patient est alors considéré à risque d'ulcération.   


Date de mise à jour de cette fiche : 2015-03-18 11:57:01   

©Texte Original société Materielmedical.fr copie Interdite.