Nettoyage désinfection de la peau en millieu médical et hospitalier

- 13 produits

Beaucoup se posent la question du nettoyage soins de la peau en milieu médical. Il faut savoir que la peau est la première barrière qui défend le corps des microbes, des virus et des bactéries. Raison pour laquelle, de nombreux microorganismes s'y installent, sans avoir la possibilité dans certains cas de pénétrer à travers la peau. A cause de l...

> Lire la suite

Beaucoup se posent la question du nettoyage soins de la peau en milieu médical. Il faut savoir que la peau est la première barrière qui défend le corps des microbes, des virus et des bactéries. Raison pour laquelle, de nombreux microorganismes s'y installent, sans avoir la possibilité dans certains cas de pénétrer à travers la peau. A cause de la présence de ces organismes invisibles à l'oeil nu, les professionnels nettoient toujours la peau des patients avant de procéder à des actes médicaux. Pour ce faire, ils ont besoins de produits spécifiques, dont le plus connu est l'alcool.

La peau, une barrière face aux agressions externes

Pour l'hygiène naturelle, la peau tient un rôle prépondérant dans le bien-être de l'organisme. Quand il est intact, l'épiderme protège le corps contre la pénétration des micro-organismes. S'il présente des dommages ou des lésions, cela signifie qu'il comporte également une porte d'entrée pour les virus, les bactéries et les champignons. En pénétrant dans le système interne, ces derniers peuvent provoquer de graves conséquences sur la santé. C'est la raison qui oblige tous les médecins et le personnel soignant à effectuer des gestes de nettoyage soins de la peau, bien avant de poursuivre les actes médicaux.

Pourquoi désinfecter la peau

Avant tout acte médical, les professionnels procèdent à la désinfection cutanée . Ceci a également le mérite de protéger efficacement le personnel et les patients. Sachant que l'épiderme joue un rôle double, les membres du personnel soignant devront donc se protéger la peau, en portant des gants, et ainsi éviter de transmettre ou recevoir les agents pathogènes.

L'antisepsie contre la transmission infectieuse

Grâce à l'antisepsie de la peau, on peut donc prévenir la transmission d'une infection aux muqueuses, aux plaies et à la peau. L'antisepsie permet également d'éliminer les germes présents dans l'air ambiant, qui sont la flore transitoire. Ceci permet pareillement de diminuer la flore résidente ou locale.

La désinfection, un geste préalable

C'est surtout contre la flore locale que la désinfection de surface est réalisée. Ces germes résidents représentent effectivement une menace particulière pour l'organisme, en particulier pour l'intérieur de l'organisme. La désinfection est donc indispensable avant n'importe quelle intervention médicale qui implique la pénétration de la barrière cutanée :

  • opération chirurgicale
  • injection
  • ponction
  • mise en place des cathéters

La désinfection est réalisée par l'application d'un antiseptique à la surface de la peau.

A quoi servent les anti-septiques

On utilise les antiseptiques pour éliminer ou tuer les micro-organismes. Ils peuvent aussi avoir un effet temporaire, comme sur les virus en les inactivant pendant un délai relativement court. C'est le cas sur les membranes vivantes comme les muqueuses ou la peau présentant une lésion. Ces désinfectants sont employés en outre pour l'élimination totale ou partielle, définitive ou provisoire de ces derniers en milieu inerte comme les équipements, les surfaces, les sols et les murs. Certains articles médicaux sont en même temps anti-septiques et désinfectants. On distingue à cet effet deux listes distinctes : la liste de base et la liste complémentaire.

La sélection de base

Pour effectuer le nettoyage préalable avant les actes sanitaires y afférents, il est conseillé d'utiliser des médicaments, contenus dans le répertoire initial des médecins. Il est à noter qu'il n'existe aucun produit antiseptique qui réponde à tous les besoins, en matière d'antisepsie, de nettoyage et de désinfection. Toutefois, l'emploi de la liste permet de mieux gérer le stock. L'on mentionnera notamment le savon classique, le détergent, le désinfectant et l'antiseptique tel que la polyvidone iodée. Il est recommandé de disposer par conséquent de plusieurs types de substances pour utiliser la plus appropriée lors de l'acte médical.

Les détergents complémentaires

Aux rayons des produits complémentaires, l'on aura le choix parmi une large gamme de désinfectants et d'antiseptiques qui viendront compléter la première liste. Ce sont entre autres :

  • Isopropanol et éthanol pour désinfecter une peau saine sans injection ni prélèvement sanguin, à l'exception des vaccins
  • les solutions hydroalcooliques qui servent de désinfectant par friction pour les mains
  • la solution moussante à base de polyvidone iodée pour la détersion d'une peau lésée ou saine, mais aussi pour le nettoyage du champ opératoire

Désinfection e la peau : chaque seconde compte

Comme mentionné plus haut, les produits de désinfection ne sont pas à 100 % efficaces contre la présence des micro-organismes nocifs pour la santé. C'est le motif pour lequel il convient de nettoyer les instruments médicaux avant et après chaque utilisation. Par ailleurs, l'on veillera à disposer d'un stock suffisant de produits pour nettoyage et pour les soins cutanés, afin de pouvoir utiliser le bon aseptique en fonction des circonstances. Il faut noter par ailleurs que le nettoyage des zones avec une haute densité de glandes sébacées nécessitent une durée d'application plus longue que sur les autres parties. Comme les microbes se multiplient rapidement, la durée d'inertie ou d'inactivité est donc courte. D'où la nécessité de faire attention à réaliser les actions médicales aussi vite que possible après l'asepsie de la peau avec le produit adéquat.

 
Meilleures ventes