Matériels médicaux pour l'hypodermie

- 107 produits

Le terme « hypodermie » est fréquemment utilisé dans le jargon médical pour désigner les matériels et les actes médicaux ayant attrait à l'utilisation d'aiguille traversant la peau. A ce titre, L'acte est nécessaire pour injecter des produits dans le corps d'un patient, généralement un traitement. Néanmoins, dans certains cas, il est possible de...

> Lire la suite

Le terme « hypodermie » est fréquemment utilisé dans le jargon médical pour désigner les matériels et les actes médicaux ayant attrait à l'utilisation d'aiguille traversant la peau. A ce titre, L'acte est nécessaire pour injecter des produits dans le corps d'un patient, généralement un traitement. Néanmoins, dans certains cas, il est possible de faire allusion à ce procédé dans le cadre d'un échantillonnage de sang.

Les injections par hypodermie

L'outil phare en hypodermie est l'aiguille, mais l'on parle aussi de seringue hypodermique. Dans d'autres cas, le dispositif est employé pour effectuer un prélèvement organique. Il peut être question d'un prélèvement de sang ou de moelle épinière, en fonction de l'acte médical en lui-même.

Qu'est-ce qu'une aiguille hypodermique

Contrairement aux aiguilles classiques, les aiguilles médicales hypodermiques sont creuses, ressemblant à un tube avec un diamètre très fin avoisinant le millimètre. Ainsi qu'il a été mentionné plus tôt, il existe deux types d'actes médicaux nécessitant leur usage. D'abord, dans le cadre d'injection de produits à l'intérieur de l'organisme, et ensuite le prélèvement de sang, en vue d'une analyse d'échantillon en laboratoire.

Quand utiliser l'aiguille creuse

La seringue hypodermique peut s'utiliser lorsque le système digestif d'un patient est incapable d'absorber correctement une substance. C'est notamment le cas de l'insuline. Pour ce faire, le produit est directement injecté sous la peau. D'autres médecins effectuent également des injections intramusculaires pour l'administration de certains médicaments sous forme liquide. L'on parle également d'injection intraveineuse où l'hypodermie intervient à l'intérieur des veines. Certaines situations amènent régulièrement les professionnels à réaliser des injections médicamenteuses dans les articulations. Les voies d'introduction des substances dépendent donc de la pathologie à soigner :

  • sous-cutanée ou intradermique (sous la peau)
  • intramusculaire (dans le muscle)
  • intra-articulaire (dans une articulation)
  • intraveineuse (dans une veine)
  • intrathécale (dans le liquide céphalorachidien)

Les aiguilles hypodermiques jetables

De nos jours, les aiguilles et seringues hypodermiques sont utilisables une seule fois. On dit qu'elles sont à usage unique. Ceci permet d'éviter les contaminations fortement probables lors d'un emploi répétitif des dispositifs sur différents individus. La réutilisation des aiguilles et des seringues peut transmettre les maladies comme l'hépatite C ou encore le VIH. Il est donc vivement recommandé de disposer d'un stock d'aiguilles hypodermie pour empêcher la contamination. Une fois utilisée, on doit s'en débarrasser dans des conteneurs de déchets spécialement conçus à cet effet.

De quoi est faite une aiguille creuse

Pour faciliter l'introduction de l'aiguille, l'extrémité est biseautée. Le dispositif est fait en acier inoxydable. Pour une utilisation optimale, l'on veillera à orienter le biseau vers le haut au moment d'introduire l'aiguille.

Combien mesure une aiguille hypodermique

Comme mentionné précédemment, le diamètre d'une aiguille hypodermique frôle le millimètre. A ce titre, on l'évalue en gauges. L'échelle utilisée dans certains pays est le « Stubs Needle Gauge », qui est également employé pour la mesure des cathéters. Dans le domaine de la médecine, les professionnels ont recours à des aiguilles de 7 à 33 gauges sur l'échelle de Stubs. Pour les prélèvements sanguins, les infirmiers utilisent des aiguilles de 21 gauges. De nos jours, l'utilisation des aiguilles jetables est quasi-systématique.

Les accessoires utilisés avec les aiguilles creuses

On entend très souvent parler de cathéter et de canule, qui vont généralement de pair avec l'usage des aiguilles hypodermiques. Outre la seringue, les médecins utilisent souvent ces deux autres accessoires pour réaliser les actes médicaux indispensables pour aider leur patient à guérir dans les conditions optimales. La canule est un tube fin, confectionné à partir de différentes matières :

  • métal
  • plastique
  • caoutchouc

Elle est utilisée pour permettre le passage d'un liquide ou de l'air dans un orifice naturel ou obtenir par l'intermédiaire d'une intervention chirurgicale. Concernant le cathéter, il s'agit d'un matériel médical également sous forme de tube, dont la flexibilité et la largeur sont variables. Comme la canule, le cathéter est disponible en différentes matières et formes (courbe ou droite). Le choix dépend donc de l'usage destiné. Dans la majorité des cas, le médecin use de ce dispositif pour introduire de la lumière dans un vaisseau sanguin ou une cavité organique. Cependant, on l'utilise également pour effectuer une ponction ou un drainage de liquide. Il est aussi employé pour la perfusion de liquides ou pour permettre l'accès d'autres dispositifs médicaux. On désigne la procédure d'insertion du cathéter par le nom « cathétérisme ».

Meilleures ventes