L'incontinence urinaire : comment y faire face ?  
L'incontinence urinaire est un phénomène qui touche de très nombreuses personnes.
Contrairement à ce que l'on croit généralement, les personnes âgées ne sont pas les seules à subir la honte et les désagréments causés par ce trouble.  

Qu'est-ce que l'incontinence urinaire ?
Il s'agit d'un trouble physique provoquant une perte d'urine par l'urètre.
Elle peut même être considérée comme un problème de santé publique, puisque cette affection touche de très nombreuses personnes, hommes comme femmes, et coûte cher au niveau national.
On estime à 3 millions le nombre de personnes qui subissent ce trouble.
Il s'agit donc d'un phénomène délicat à la fois sur le plan hygiénique et social, puisque la perte d'urine est la plupart du temps accidentelle et donc se produit parfois en public.
De plus, on pense généralement que cette affection touche exclusivement les seniors :
or, on observe que des personnes plus jeunes peuvent également être confrontées à ce phénomène physique. Enfin, on note dans les études qu'elle touche surtout les femmes.  

Existe-t-il plusieurs types d'incontinences et comment agir face à celles-ci ?
Oui, on observe plusieurs formes d'incontinences.  

- Premièrement, ce trouble peut être lié à un effort musculaire.
En effet, dans certains cas, les muscles du sphincter urinaire et du périnée bloquent l'urine en maintenant la vessie fermée.
C'est alors à l'occasion d'un rire, d'un éternuement, ou de tout autre phénomène physique qui augmente la pression dans l'abdomen, que des écoulements d'urine peuvent se produire.
Pour la contrer, il faut procéder à une rééducation du périnée, particulièrement nécessaire pour les femmes.
- Deuxièmement, le besoin récurrent et irrésistible d'uriner est une autre des formes d'incontinences urinaires.
La vessie est alors en cause : elle se contracte de façon intempestive, provoquant ces envies soudaines et gênantes.
Cela peut être dû à une infection urinaire, à une inflammation du vagin ou à tout autre type de maladie lié à la vessie.  

Pour y faire face, des traitements médicamenteux existent.  

- Troisièmement, on nomme "mixte" l'incontinence qui est le résultat des deux phénomènes cités ci-dessus, c'est-à-dire que ses origines serait à la fois l'effort physique (toux, rire) et la contraction inopinée de la vessie. Cette forme mixte est la plus répandue.
En plus de combiner les médicaments et la rééducation du périnée, il est possible d'intervenir chirurgicalement.  
La pose d'une bandelette de soutien est l'une des solutions les plus commodes.  

- Le dernier des différents types d'incontinence est celle qui touche particulièrement les hommes.
Si la vessie ne parvient pas à évacuer le liquide qu'elle renferme, son volume augmente et son muscle est affaibli par le manque d'activité.
La vessie peut être empêchée d'évacuer l'urine pour différentes raisons, parmi lesquelles le gonflement de la prostate est l'une des plus courantes.
Si les fuites sont peu importantes ou que vous suivez l'un des traitements cités ci-dessus, il est également conseillé de vous procurer des serviettes absorbantes, Couches, Changes. .   


Date de mise à jour de cette Fiche : 2015-03-13 08:13:36  

©Texte Original société Materielmedical.fr copie Interdite