Qu'est-ce que la spirométrie ? 
La spirométrie est une méthode simple de mesure des capacités pulmonaires d'un individu.
Ces capacités sont mesurées à l'aide de nombreuses valeurs, évaluées chacune à l'aide de tests différents mais qui ont en commun la mesure de l'expiration de l'air contenu dans les poumons.
Par comparaison avec les résultats moyens des individus de même sexe, de même âge et de même poids, les médecins savent déterminer des insuffisances respiratoires voire même certaines pathologies ou affections à l'aide de ces tests.   

Qu'est-ce qu'un spiromètre ?
L
e spiromètre est un appareil utilisé par un médecin généraliste
ou bien par une personne travaillant dans le domaine médical
pour évaluer la capacité pulmonaire d'un individu. Cet appareil
est capable de révéler des dysfonctionnements des voies
respiratoires de certains malades atteints d'affections comme
l'asthme, des maladies chroniques liées aux bronches
ou encore le tabagisme.  

Dans quel but utilise-t-on ces tests ? 
Ces tests permettent de contrôler la fonction ventilatoire : les volumes et les débits de l'air expiré par un individu.
On compare les résultats de ces tests avec ceux connus d'individus normaux de même âge, poids et taille.
Pour que ces comparaisons puissent être valides, il faut que les tests aient été effectués dans des conditions identiques.
Les tests doivent respecter un protocole et des valeurs de paramètres précises.
Lorsque ces conditions sont réunies, et elles le sont chez un médecin ou en laboratoire, les courbes tracées par l'appareil permettent de déceler ou de suivre l'évolution de maladies respiratoires.
Les plus souvent citées sont l'asthme et la broncho-pneumopathie chronique obstructive (ou BPCO).  

Les personnes à risque
Toutes les personnes devant exercer une profession pour laquelle un effort physique sollicitant ses voies respiratoires
est demandé de façon répétitive (plongeur, travailleur devant porté un masque de protection, des bouteilles d'air comprimé.)
doivent absolument de soumettre au test de spirométrie.
De la même façon, les personnes de plus de 40 ans, fumeurs ou ayant fumé dans leur vie, présentant des signes d'essoufflement ou bien toussant et expectorant fréquemment, doivent absolument passer une spirométrie.  

Les enfants présentant des signes d'asthme (respiration sifflante, toux fréquente, maladies respiratoires à répétition, antécédents familiaux) doivent également subir le test de diagnostic et de prévention.  

La mesure de la capacité pulmonaire
Une personne possède une capacité pulmonaire moyenne correspondant à son sexe, ses origines ethniques
son age et sa corpulence (taille et poids). Ainsi, en comparant le résultat d'un test de spirométrie avec les valeurs
moyennes provenant de l'expérience, une personne qualifiée (pneumologue, médecin généraliste...) peut déceler
une anomalie des voies respiratoires chez un patient. L'appareil de mesure est un équipement capable de mesurer
les changements de volume des poumons d'une personne entre l'expiration et l'inspiration.
Pour cela, le patient devra souffler à fond dans l'appareil et les variations volumiques correspondant à son état
respiratoire du moment sont enregistrées sur un spirogramme.  

Quels sont les méthodes employées ? 
Les deux principales méthodes de tests sont dites « simple » et « forcée ».
La mesure forcée est réalisée très simplement.
Le patient est assis et au calme, il respire tranquillement.
Une fois que l'appareil est prêt pour la mesure, le patient inspire profondément pour remplir ses poumons a maximum, puis expire le plus violemment possible.
L'expiration doit durer au moins 3 secondes et idéalement même 6 secondes.
Ce test, réalisé trois fois de suite, permet de mesurer la Capacité Vitale Forcée (CVF). Le test « simple » consiste à inspirer ou à expirer lentement mais à fond dans l'appareil de mesure.
En fin de test, les poumons doivent être totalement remplis ou totalement vidés, suivant le sens de la respiration mesurée.
On mesure ainsi la capacité vitale (CV). Toute différence entre la mesure de CVF et celle de CV fournit une indication utile prise en compte par le médecin.  

Le spiromètre
C'est un appareil compact fixe ou portable relié à un ordinateur pour l'enregistrement des données qui sont visualisées sur un écran et imprimables à la demande. Pratiquement, le patient est assis et se bouche le nez à l'aide d'une pince, inspire profondément une grande bouffée d'air puis expire violemment et totalement très rapidement l'air inspiré dans un tube en plastique ou cartonné relié à l'appareil. A la suite du test, le médecin pourra faire un diagnostic et soigner rapidement les
affections identifiées. S'il y a un doute sur la nature de l'affection (asthme ou syndrome de bronco pneumopathie chronique obstructive), le médecin prescrit et administre rapidement en général un médicament dilatateur des bronches qui aura pour effet de libérer les voies respiratoires dans le cas d'un asthmatique (effet réversible).  

Date de mise à jour de cette Fiche : 2015-03-13 08:13:42  

©Texte Original société Materielmedical.fr copie Interdite