La cryothérapie est aujourd'hui une méthode établie et efficace de destruction tissulaire maintenant intacte la structure fibreuse sous-jacente. Elle surpasse à plusieurs égards les méthodes de traitement alternatives, notamment en termes d'efficacité, et est préconisée par le corps médical car elle est très bien tolérée par les patients. De plus, elle est facile et rapide à appliquer par les médecins et ne laisse que peu ou pas de cicatrice. Cette méthode est particulièrement intéressante puisque les problèmes intra et post-opératoires tels que l'hémorragie, les risques d'infection, le retrait des points de suture ou le suivi sont minimes, voire inexistants. La procédure ne dure que 15 à 30 secondes et ne crée qu'un léger inconfort chez le patient non anesthésié.   

Quel est le mécanisme de la cryothérapie ? 
Lors de la phase immédiate (1), les cellules sont détruites par la cristallisation de H2O intra et extracellulaire, par la déshydratation grâce à la concentration de métabolite toxique et la dénaturation des protéines et des enzymes. 
Lors de la phase retardée (2), la destruction des tissus se produit en raison d'une stase et d'une thrombose vasculaire. 
Lors de la phase tardive (3), l'extirpation du tissu pathologique se poursuit par la stimulation de la cascade immunologique et l'apoptose (mort programmée de la cellule).  

À quelle température les dommages thermiques surviendront-ils ?  
La littérature regorge d'exemples faisant état d'une cryonécrose après exposition à une congélation rapide à une température de moins (-) 27°C ou inférieure sur tous les tissus humains. La cryothérapie est généralement définie comme la destruction contrôlée de tissus non désirés par l'application précise d'un froid extrême au cours d'une procédure clinique. Elle peut être utilisée dans le cadre de la destruction non sélective des tissus vivants, les cellules normales et malades étant incapables de survivre après avoir été soumises à une congélation de moins (-) 27°C.  

Quels sont les effets de la cryothérapie ?  
Il est possible de ressentir une analgésie relative aussi bien pendant qu'après le traitement du fait de la destruction de terminaisons nerveuses sensorielles. Après la cryothérapie, un œdème se développe dans les 30 minutes et dure généralement une journée. Une nécrose aseptique du tissu traité devient apparente dans les 3 jours et entre le septième et le dixième jour après l'intervention, la couche superficielle de la peau commence à muer. La guérison ultérieure se fera par granulation et épithélisation. La guérison complète interviendra trois à six semaines après l'intervention.   

Quelles substances cryogéniques sont utilisées dans la cryothérapie ?  
L'azote liquide est la substance cryogénique la plus courante et la plus puissante (à moins (-)196°C) et est utilisé dans les cliniques dermatologiques pour traiter des lésions plus vastes et plus profondes . Cette substance doit être entreposée dans des cuves spéciales isolées thermiquement. Pour des raisons de sécurité, l'azote liquide ne peut être confiné et exige des recharges régulières, même lorsqu'il n'est pas utilisé. Si l'on ajoute la difficulté de manipulation, l'azote liquide n'offre pas un contrôle adéquat de la précision du traitement. Il existe aujourd'hui toute une série d'alternatives à l'azote liquide, utilisées avec des tampons d'ouate ou avec des spéculums spéciaux. Plus pratiques que l'azote liquide, elles manquent néanmoins de puissance de congélation et de contrôle pour pouvoir assurer de bons résultats  

Comment appliquer la substance réfrigérante de manière plus efficace ?  
Le procédé de « congélation par pulvérisation » consiste à appliquer la substance cryogénique sur la peau afin d'obtenir un meilleur contrôle des températures de destruction. Dans la cryothérapie traditionnelle, faisant appel par exemple aux tampons d'ouate, l'énergie appliquée n'est pas suffisante pour que la boule de glace atteigne la fin de la lésion, offrant ainsi de piètres résultats thérapeutiques. La cryothérapie n'offre de bons résultats que lorsque la puissance de congélation est suffisante pour atteindre la partie distale de la lésion. Avec une température de congélation de moins (-)89°C .   

Autres facteurs influençant la réussite de la cryothérapie  
Un traitement efficace induisant la destruction tissulaire requiert une congélation rapide. Les fluides intracellulaires se congèleront en formant de petits cristaux pointus qui déchireront la membrane cellulaire, détruisant ainsi la cellule. Une destruction thermique à faible chaleur provoque une réaction de protection des fluides osmotiques qui quittent la cellule et qui permettent la conservation de la cellule plutôt que sa nécrose. Étant donné que les tissus et les couches de glace formées sont de mauvais conducteurs thermiques, la cryothérapie ne peut fournir de bons résultats que si une puissance de congélation suffisante est appliquée pour atteindre la partie distale de la lésion. Dans toutes les applications, des cycles répétés de congélation/décongélation amélioreront considérablement les résultats. Congelez la lésion, laissez-la décongeler et congelez-la une deuxième fois au cours de la même séance.   

Date de mise à jour de cette Fiche : 2015-03-13 08:13:46  

©Texte Original société Materielmedical.fr copie Interdite 

Simulez votre financement
Durée
mois
- en 3 fois sans frais par chèque
- en 6 à 10 fois avec frais (3%) avec notre partenaire LOCAM
- en location avec option d’achat de 13 à 60 mensualités avec notre partenaire LOCAM
Accord de LOCAM sous 2 heures par téléphone, demande de financement 100% en ligne !
Appelez-nous au 04 94 13 06 69 ou sélectionnez directement le mode de financement souhaité sur la page de paiement de notre site, notre service client vous contactera directement.
Offre réservée aux clients disposant d'un numéro SIREN en France métropolitaine
Offre de financement sous réserve d’étude et d’acceptation définitive de LOCAM, société de financement. Offre soumise aux conditions, tarifs et modalités en vigueur à la date d’édition du présent document et réservée aux personnes agissant pour leur besoin professionnel. Conditions tarifaires et contractuelles disponibles sur demande.